Actualités

21 septembre 2018, une vigoureuse Journée internationale de la Paix

Posted on Updated on

L’affiche de la Journée Internationale de la Paix 2018, réalisée par la jeune artiste Emilie Biens.

Déclaration du Mouvement de la Paix

Depuis le 21 septembre 2017, encore une année d’horreurs, mais aussi de nombreuses raisons d’espérer.

L’horreur, ce sont ces dizaines de milliers de migrants rejetés et ces milliers d’entre eux femmes et enfants compris qui se noient. Ce sont les centaines de palestiniens de Gaza manifestant pacifiquement abattus par les soldats israéliens, les populations de Syrie, du Yémen victimes des bombardements. Ce sont la montée des propos xénophobes et racistes dans la population et l’élection en Europe de dirigeants délibérément éloignés des valeurs humaines de la culture de paix. Ce sont aussi la récente augmentation des dépenses militaires y compris nucléaires, la guerre économique déclenchée par Donald Trump – et qui menace la stabilité mondiale.

Mais les ripostes s’organisent partout dans le monde et des avancées inattendues vont dans le sens de la paix, le rapprochement dit des deux Corées, la réconciliation entre l’Ethiopie et l’Erythrée, l’élection et les propos du nouveau président mexicain entre autres. Le sondage réalisé fin juin par l’IFOP pour notre Mouvement, La Croix et Planète-Paix montre que 76 % des Français sont en faveur de l’engagement de la France dans un processus d’élimination des armes nucléaires.

Dans son message pour la Journée internationale de la Paix, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies indique que le thème de cette année est : « Le droit à la paix 70 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme ». Cela devrait permettre une large mobilisation. La belle affiche d’Émilie Biens du collectif 21 septembre devrait pouvoir être dans de nombreuses villes et dans beaucoup d’écoles, de collèges, de lycées, d’écoles supérieures et d’universités. Espérons qu’elle sera présente aussi dans de nombreux journaux et quelques journaux télévisés.

Pour la troisième fois consécutive, le 21 septembre se prolongera le samedi suivant, cette année le 22 septembre, par les Marches pour la Paix à l’appel du collectif très large des marches pour la paix et qui permettra à de nombreuses personnes et associations, y compris des associations de communautés étrangères, d’exprimer leur rejet de la guerre et leur volonté de vivre dans un monde de paix. Des villes nouvelles annoncent des défilés, une trentaine rien qu’en Bretagne, des partenaires se font le relais du 22 septembre. Un site créé récemment permet d’être informé.

Voir le site du collectif 21 septembre : www.21septembre.org
Voir aussi le site du collectif des Marches pour la Paix : www.collectifpaix.org

De contacts nouveaux se créent chaque jour y compris au niveau des ONG internationales.

Cette année, la Journée internationale de la Paix sera célébrée par le comité de liaison UNESCO/ONG à Tunis le 28 septembre avec la participation des amis tunisiens qui ont obtenu en 2015 le prix Nobel de la Paix. Il sera précédé les 26 et 27 septembre du forum des migrants et sera suivi le 29 septembre par une journée pour les 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Oui, dans ce monde calamiteux, les raisons d’espérer sont plus nombreuses qu’on le croit, oui le 21 septembre 2018 sera une vigoureuse Journée internationale de la Paix.

A Paris, le 18 septembre 2018
Le Mouvement de la Paix – France

Voir la déclaration en PDF

Emilie Biens, un dessin scientifique au service de la Paix

Posted on Updated on

Cet article est paru dans le numéro de Septembre 2018 du magazine Planète Paix.

Voir l’article en PDF

Le 21 septembre, célébrons la Journée Internationale de la Paix !

Posted on Updated on

La Journée internationale de la paix est observée chaque année, partout dans le monde, le 21 septembre. L’Assemblée générale a consacré cette Journée au renforcement des idéaux de paix, tant au sein des nations et des peuples qu’entre ceux-ci.

L’affiche de la Journée Internationale de la Paix 2018, réalisée par la jeune artiste Emilie Biens.

En 2015, constatant qu’il ne sera pas possible de construire un monde pacifique sans prendre des mesures pour parvenir au développement économique et social de tous partout dans le monde et pour garantir que les droits de tous seront protégés, les États Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté les 17 objectifs de développement durable. Les objectifs de développement durable couvrent un large éventail de questions, notamment la pauvreté, la faim, la santé, l’éducation, les changements climatiques, l’égalité des femmes et des hommes, l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’environnement et la justice sociale.

L’objectif 16 des objectifs de développement durable, dénommé « Paix, justice et institutions efficaces », met l’accent sur la promotion de sociétés pacifiques et inclusives pour le développement durable, l’accès à la justice pour tous et le renforcement des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

Une société pacifique est une société où la justice et l’égalité existent pour tous. La paix permettra à un environnement durable de voir le jour et un environnement durable contribuera à promouvoir la paix.

Le droit à la paix: 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme

Le thème 2018 célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

La Déclaration universelle des droits de l’homme est un document de référence dans l’histoire des droits fondamentaux. Élaborée par des représentants issus de différents milieux juridiques et culturels à travers le monde, la Déclaration a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies à Paris le 10 décembre 1948 comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations.

La Déclaration universelle, le document le plus traduit au monde et disponible dans plus de 500 langues, est aussi pertinente aujourd’hui qu’elle l’était au moment de sa proclamation.

« Il est temps que toutes les nations et tous les peuples respectent les engagements de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui reconnait la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et leurs droits égaux et inaliénables. Cette année marque le 70e anniversaire de ce document majeur. » — António Guterres, Secrétaire général de l’ONU

Emilie Biens a réalisé l’affiche 2018.

L’article 3 de la Déclaration universelle dispose que « tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ». Ces éléments ont établi les fondements de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Pourtant, la Déclaration universelle ne contient pas d’article distinct sur « le droit à la paix ». C’est pourquoi, cette année, nous vous demandons :

Que signifie pour vous « le droit à la paix » ? Partagez vos idées avec nous grâce aux hashtags #peaceday et #standup4humanright.

À l’approche de la Journée internationale de la paix qui aura lieu le 21 septembre, nous invitons chacun d’entre vous à agir.

Vous pouvez appuyer l’objectif 16 Paix, justice et institutions efficaces en cherchant à régler pacifiquement les conflits lorsque ces derniers surviennent autour de vous. En prenant de simples mesures, vous pouvez faire partie de la solution. Vous pouvez empêcher une injustice à l’école ou dans votre communauté en adoptant une approche non violente lors de la résolution du problème et par le signalement de délits potentiels, notamment le harcèlement en ligne.

Vous pouvez promouvoir les droits fondamentaux grâce au recueil et à la promotion de vidéos présentant autant d’articles que possible dans le plus grand nombre de langues différentes. Enregistrez une vidéo de vous en train de lire l’un des 30 articles de la Déclaration dans l’une des 135 langues actuellement disponibles et partagez votre vidéo avec vos amis.

Vous pouvez vous engager et réagir lorsque les droits de quelqu’un d’autre sont menacés et vous investir pour défendre les droits fondamentaux des autres au travail, à l’école ou autour d’un repas.

Vous pouvez réfléchir à la manière dont chacun d’entre nous peut défendre ces droits au quotidien.

Les droits fondamentaux sont les droits de tous.

Source : ONU

100 jours avant la Journée internationale de la paix, le Secrétaire général des Nations unies appelle à défendre les droits de la personne pour toutes et tous

Posted on Updated on

Le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, célébrée le 21 septembre:

13 juin 2018 – La Journée internationale de la paix, célébrée chaque année le 21 septembre, symbolise notre aspiration commune à mettre fin aux conflits sous toutes leurs formes et à protéger les droits de la personne pour toutes et tous. Chaque 21 septembre, l’ONU appelle à un cessez-le-feu mondial de 24 heures, dans l’espoir que nous connaîtrons un jour, dans un avenir proche, un monde sans violence.

Installer la paix ne signifie pas seulement déposer les armes. La paix véritable passe en effet par la défense des droits de la personne pour toutes et tous. C’est pourquoi la Journée internationale de la paix est placée cette année sous le thème suivant: « Le droit à la paix 70 ans après l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme ».

Cette journée se rapprochant à grands pas, redoublons d’efforts pour nous attaquer aux causes profondes des conflits et faire progresser notre action en faveur de la réalisation des objectifs de développement durable, notamment en bâtissant des sociétés inclusives, en assurant l’accès à la justice et en mettant en place des institutions responsables.

Défendons les droits de la personne pour toutes et tous au nom de la paix universelle.